Résultat de recherche d'images pour

 

 

Abou Hourayra (que Allah lui accorde Sa satisfaction) rapporte qu’il a entendu dire le Prophète saws dire :

Dieu a voulu une fois éprouver trois des enfants d’Israël : un lépreux (maladie qui mange la peau), un teigneux (maladie qui infecte les cheveux) et un aveugle (quelqu'un qui ne peut pas voir).

Il leur envoya donc un Ange (sous l’apparence humaine) qui alla trouver le lépreux et lui dit : "Quelle est la chose que tu aimerais le plus avoir ?"
Il lui dit : "Un beau teint et une peau saine. Je voudrais me débarrasser de ce qui provoque le dégoût des autres."
L’Ange lui passa la main sur le corps et voilà que partit son aspect repoussant et que lui fut donné un beau teint. Il lui demanda alors : "Quelle sorte de biens aimerais-tu le plus avoir ?"
L'homme dit : "Des chameaux".
L'Ange lui donna aussitôt une chamelle enceinte et lui dit : "Allah ibarak fiha"


Puis il alla trouver le teigneux et lui demanda : "Qu’aimerais-tu le plus avoir ?"
Il dit : "De beaux cheveux afin que les gens ne soient plus dégoutés de moi."
L’Ange lui passa la main sur la tête et il fut soigné et eut une belle chevelure. Il lui dit alors : "Quelle sorte de biens désirerais-tu le plus ?"
L'homme dit : "Un boeuf".
L'Ange lui donna une vache enceinte et lui dit : "Allah ibarak fiha !"


Il alla enfin trouver l’aveugle et lui demanda : "Quelle chose souhaiterais-tu le plus ?"
Il dit : "Qu’on me rende la vue afin que je puisse voir les autres."
L’Ange lui passa la main sur les yeux et voilà qu’il vit de nouveau. Il lui dit : "Quelle sorte de biens aimerais-tu le plus avoir ?"
Il dit : "Un mouton", et l'ange lui donna une brebis enceinte.

 

Chacun vit son animal donner naissance à beaucoup de petits. Si bien que l’un eut bientôt une vallée pleine de chameaux,
l’autre une vallée pleine de vaches et le dernier une vallée pleine de moutons.

Puis l’Ange alla trouver le lépreux en prenant son ancienne apparence, c'est-à-dire avec la peau abimée et dégoutante, et lui dit : "Je suis un malheureux voyageur qui n'a ni à manger ni à boire. Personne ne peut m'aider, sauf Dieu et toi. Aussi je te demande, au nom de Celui qui t’a donné ce beau teint, cette belle peau et ta richesse, de me donner un seul chameau pour que je puisse continuer mon voyage." Il lui répondit : "Je paie déjà assez d’impôts." L'ange, sous sa forme de voyageur, rétorqua : "Je crois que je te connais ; est-ce que tu ne serais pas cet ancien lépreux, repoussé par les autres et pauvre ?"
Le lépreux décida de mentir, et dit : "J’ai hérité toutes ces richesses de mes ancêtres." L'ange dit : "Si tu mens, que Dieu te remette la maladie et la pauvreté que tu avais !"

Puis il alla trouver le teigneux en prenant la forme qu'il avait avant. Il lui demanda la même chose qu’à son compagnon et lui posa les mêmes questions. Il eut les mêmes réponses. Il lui dit : "Si tu mens que Dieu te remette la maladie et la pauvreté que tu avais !"

Il alla enfin trouver le troisième sous l’apparence d’un pauvre aveugle, et lui dit : "Je suis un homme misérable et je voyage sans nourriture, ni eau, ni biens. Personne ne peut m'aider, sauf Dieu et toi. Aussi je te demande, au nom de Celui qui t’a rendu la vue, de me donner un seul mouton pour m'aider à finir mon voyage."
L'homme lui dit : "J’étais aveugle, c'est vrai, et Dieu m’a rendu la vue. Prends ce que tu veux et laisse ce que tu veux de mes moutons.
Par Dieu, je ne te demanderai jamais de me rendre un mouton que tu auras pris au nom de Dieu, glorifié et honoré." L’Ange lui dit alors : "Garde tes richesses car je ne suis là que pour vous mettre à l’épreuve. Ainsi donc Dieu est satisfait de toi, et a frappé de Sa colère tes deux compagnons."

 

Petite sœur, petit frère, par ce hadith unanimement reconnu authentique, on voit comment Allah a éprouvé trois personnes en leur donnant la santé et la richesse alors qu’ils étaient malades et pauvres. Les 2 premières personnes n’ont pas été reconnaissantes de ces bienfaits et ont encouru la colère de Dieu alors que l’aveugle, resté humble, reconnaît avoir été dans la misère et cède ses biens de suite. Cette histoire pleine d’enseignements nous apprend qu’il faut partager ses biens, surtout à la demande de gens nécessiteux et remercier Allah et se montrer reconnaissant envers Lui car c’est Lui Qui donne et c’est Lui Qui reprend.