Résultat de recherche d'images pour "coran"

 

 

L’imam An-Nawawi a dit que quand la personne. lit, elle doit le faire avec sincérité tout en respectant les limites du adab (comportement) avec le Coran et il doit se dire qu’Allah est en train de l’observer et qu’il se rappelle qu’il est en train d’invoquer Allah.

 

Quand le lecteur lit les versets sur la miséricorde qu’il remercie Allah pour cela et qu’il demande à Allah qu’il lui donne de cette miséricorde et quand il lit les versets sur le châtiment alors qu’il demande protection contre le châtiment et quand il lit les versets sur la glorification d’Allah alors qu’il Le glorifie et cela que ce soit en salat avec un imam ou tout seul ou que ce soit hors de la salat car cela est une sunnah du prophète (sala lahou aleyhi wa Salem) comme l’ont rapporté Boukhari et Muslim.

Il est préférable pour le lecteur du Coran de lire dans l’ordre du Coran (sourate al fatiha vers sourate an-nas). Si une personne a lu dans la 1ère raqaa la sourate an-nas qu’elle lise dans la 2ème raqaa le début d’al baqara car il y a une hikma dans cela sauf dans certains cas où dans la sunnah se trouve le contraire.

 

Il n’y a pas de mal dans le fait que les enfants apprennent le Coran de la fin vers le début. Il est interdit de lire la sourate en commençant de la fin vers le début, le mieux est de lire le Coran à partir du moushaf (le livre) car il y a 2 récompenses dans cela. Cela est mieux que de le lire de tête. On rapporte cela de certains des salafs, mais si la personne est mieux concentrée et médite mieux sur les versets en les lisant de tête, alors il devient meilleur qu’il le lise de tête.

 

Situations où il est déconseillé de lire le Coran :

· -dans la rouqou3
· -dans le soujoud
· -quand on est au toilette
· -quand la personne a sommeil
· -pendant al khotba s’il l’écoute
· -celui qui prie derrière l’imam quand ce dernier lit à haute voix mais ce n’est pas déconseillé pendant atawaf