14 juin 2017

Les révisions

Résultat de recherche d'images pour "revision coran"



Il est rapporté dans le Sahih Boukhari que le Messager d'ALLAH Sallallahou 'Alayhi wa salam - a dit :
« Vous devez, alors, le réciter fréquemment, parce que le Coran échappe des coeurs des hommes plus rapidement que le font les chameaux (quand ils sont relâchés). » 

 

 

 

 

Retenir le Qurʾān se fait sur une période de 25 jours; à l’issue de ces 25 jours, il vous suffira de revoir la partie mémorisée une fois par mois. C'est le temps que prends le cerveau pour transférer une info dans la mémoire à long terme. Quelque soit la quantité de Qur’an que vous avez mémorisée, efforcez-vous de la relire quotidiennement durant cette période. Par relire, revoir seul les passages appris en vous assurant de ne faire aucune faute.

Si pour une raison vous n’avez pas pu revoir votre « nouvelle mémorisation » un jour donné, alors ne mémorisez pas de nouveaux versets ce jour là.

Vous ne ferez que rajouter de l’eau dans un verre fissuré. Et chaque jour que vous passez sans revoir la « nouvelle mémorisation », vous ne faites que fissurer davantage le verre jusqu’à ce que vous finissiez par oublier tout ce que vous avez appris.

Si vous ne revoyez pas une page mémorisée pendant sept jours consécutifs, revenez à l’étape « nouvelle leçon » et mémorisez à nouveau la page.

 

A l'échéance de ces 25 jours:

  1. Comptez le nombre de pages ou de parties (ajza, sg. juz) du Coran que vous avez déjà mémorisées.
  2. Déterminez une quantité spécifique des parties que vous avez mémorisées et que vous lirez tous les jours
    o Par exemple, si vous avez mémorisé la moitié de juz `amma (le 30e chapitre du Coran), lisez 2 pages de ce juz chaque jour. Tous les 5 jours, recommencez à nouveau à partir des deux premières pages.
    o Si vous avez mémorisé plus de pages, comme 3 juz, alors assurez-vous de commencer à lire la moitié d’un juz par jour (10 pages).
  3. Si vous maintenez votre lecture quotidienne (wird) vous réviserez tout ce que vous avez mémorisé en une semaine. Progressivement, vous réaliserez que votre mémorisation de ces chapitres se fortifie et reste frais dans la mémoire. Ainsi vous verrez que vous serez capable de vous souvenir plus facilement et plus rapidement d’un ayah (verset) d’une surah (chapitre).
  4. Rajoutez plus de pages au fur et à mesure de la mémorisation. Par exemple, une fois que vous avez fini de mémoriser tout le juz `amma, commencez à lire 4 pages de ce juz par jour. Tous les 5 jours, vous aurez fini de lire juz `amma, puis recommencez la lecture.
  5. Si vous avez mémorisé 3 juz et que vous avez fini de mémorisé 1 juz de plus, soit mémorisé 4 juz en tout, augmentez le nombre initial de 10 pages à lire par jour à 13 pages. Quand vous aurez terminé de mémoriser votre 5e juz, commencez à lire 16 pages par jour. Quand vous aurez mémorisé 6 juz, lisez 1 juz par jour. Au bout de 18 juz mémorisés, lisez 3 juz par jour. Arrivé à 24, lisez 4. Vous verrez qu’au fur et à mesure cela deviendra plus facile de lire autant de juz par jour. C’est juste une question d’entrainement.

 

 

Lors de l'apprentissage, récitez vos nouvelles sourates pendant les salat, et relisez les TOUJOURS juste avant de dormir, de façon à ce que ca soit la derniere chose que vous faisiez. Le cerveau l'intègrera en priorité incha Allah, je procède ainsi depuis toujours pour apprendre. Soubhan'Allah, même quand j'ai du mal à retenir une sourate entière, je la relis plusieurs fois avant de dormir (dans un mushaf de préference) et je la connais par coeur le matin suivant.

 

 Pour les enfants, vous pouvez écrire sur de petits morceaux de papier les titres des sourates qu'ils ont apprises, ou bien certaines parties du Coran délimitées (parce qu'entre réciter sourate an Nas et sourate al Baqara il y a une légère différence ^^), placer le tout dans un bocal et tirer au sort le soir la partie à réciter. 

 

Apprendre le Qur’an nécessite de faire des efforts à vie.

La révision est plus importante que la mémorisation.

Si vous sentez que vous ne maitrisez pas certains passages, révisez ces passages en priorité plutôt que de mémoriser de nouveaux passages.

 

 

source

source

Posté par Assya Hayati à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,


12 juin 2017

A quel âge apprendre le Coran aux enfants?

Résultat de recherche d'images pour "enfant islam"

 

La question que se posent souvent les parents est : "Quand débuter l'apprentissage du coran à mon enfant?".

Nous avons toujours tendance à les considérer comme "trop petits" pour retenir de si longues récitations, pour saisir le sens des magnifiques versets d'Allah.

 

Mais le fait est que les enfants possèdent un coeur pur, et un cerveau encore vierge, telle une page blanche que l'ont rempli. Il n'y a pas de temps à attendre pour y graver la meilleure des paroles sur cette Terre : celle d'Allah azza wa jal. Cela protègera le coeur de votre enfant de la turpitude et l'éloignera d'autant plus des péchés incha Allah.

De plus, ils ont cette facilité d'apprendre instinctivement, bien plus rapidement que nous autres adultes qui devont fournir un effort plus important. Cette faculté est la plus importante en dessous de 7 ans : l'âge où ils découvrent le monde, où le cerveau enregistre le plus de choses. 

Voyez donc qu'il est important de débuter l'apprentissage au plus tôt, pour faciliter à l'enfant lui même.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "enfant islam"

 

 

J'ai commencé à imprégner ma fille du Coran dès sa naissance.

Au lieu de lui réciter une berceuse, pourquoi ne pas choisir un récitateur de Coran que vous aimez (pour ma part al Afasy) et s'inspirer de son tajwid pour endormir votre enfant? Modifiez simplement un petit peu la vitesse de récitation et votre bébé s'apaisera incha allah devant la grandeur des mots divins.

Quand l'enfant commence à avoir des rituels, des repères (heures fixes de coucher), prenez l'habitude de lui réciter une à 3 sourates avant de dormir, toujours sur un ton calme, lent et mélodieux, en articulant bien chaque mot. Bien qu'il ne parle pas encore, soyez sûr que par la répétition, il connaitra très vite les versets par coeur!

Quand il se met à parler, vers 2 ans ou 2 ans et demi, faites le participer à ce rituel. Prononcez syllabe par syllabe la sourate et demandez à mini-vous de répéter. Cela donnerait : "al Hamdou" (à toi!) "LiLlahi" (à toi!) "Rabbi" (à toi!) "l3alamiiiiiin" (à toi!) etc... Puis, avant de quitter la pièce, faites lui prononcer sa première dou3a, elle rentre facilement car elle est courte et amusante à prononcer (d'après ma fille ^^) : Bismika-Allahoumma-Amoutou-wa-Ahya.

 

Ensuite, prenez l'habitude de réciter souvent le Coran pendant vos activités, en cuisinant, dans la voiture, pendant un jeu... Choisissez les mêmes sourates jusqu'à ce que l'enfant les retienne bien, et passez aux suivantes.

 

Cela constitue des façons ludiques, amusantes pour les bébés d'apprendre le Coran. Je vous assure qu'à deux ans et demi votre enfant sera déjà capable de connaitre plusieurs sourates complètes (la prononciation sera bien sûr à corriger avec le temps incha Allah).

Par la suite, vous pourrez vous inspirer de diverses méthodes plus techniques pour apprendre aux plus grands. 

Mais voyez donc, il n'y a pas d'âge à atteindre pour commencer à apprendre. Au contraire, le plus tôt sera le mieux, wAllahi.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "enfant islam"

 

 

A titre d'information:

L’imam ash-Shafi’i  a appris le Coran en entier à l’âge de sept ans.

Soufian Ibn ‘Ouyayna a dit : « J’ai appris le Coran alors que j’avais quatre ans, et le hadith alors que j’en avais sept ». 

 

Vous pouvez vous rendre dans la rubrique: "Vidéos > Enfants exemplaires" pour vous motiver masha Allah.

 

Qu'Allah vous facilite dans cette voie

 

Posté par Assya Hayati à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

10 juin 2017

Note aux parents

Résultat de recherche d'images pour "enfant islam"

 


Il est de notre devoir d’inculquer à notre progéniture l’amour du Saint Coran ainsi que son apprentissage.

 

L’importance de l’apprentissage du Saint Coran aux enfants a été saisie par des parents de savants.

C’est ainsi que de nombreux savants ont mémorisé le Saint Coran avant leur puberté. Parmi eux, l’Imam à Ach-chafi’i (ra) rapporte  : « J’ai appris le Coran alors que j’avais sept ans, et j’ai appris Al-Mouatta’ quand j’en avais dix ». 

De même, les pieux prédécesseurs (qu’Allah leur fasse miséricorde), veillaient à apprendre le Coran et à l’enseigner à leurs enfants. Soufian Ibn ‘Ouyayna (ra) a dit : « J’ai appris le Coran alors que j’avais quatre ans, et le hadith alors que j’en avais sept ». 

Ibn Abi hatim (ra) a dit : « Mon père ne me laissa pas apprendre le hadith avant d’avoir appris le Coran avec pour maître Al-Fadhl Ibn Chadhan ».

 

Ainsi, la mère de l’imam Malik (qu’Allah lui fasse miséricorde) était très impliquée dans l’éducation islamique de son enfant. Elle l’envoyait auprès des savants afin qu’il apprenne d’eux. Parmi ces savants, citons Rabi’a ibn ‘Abderrahman chez qui l’imam Malik a appris la jurisprudence. Sa mère lui disait alors « Va voir Rabi’a et apprend ses bons comportements avant sa science ». Avec l’aide d’Allah et une mère investie dans son apprentissage religieux, l’imam Malik (qu’Allah lui fasse miséricorde) est donc devenu l’éminent savant que nous connaissons.

 

Ainsi, faire apprendre le Saint Coran à nos enfants leur permettra de bénéficier d’immenses mérites. Quant à nous, nous en tirons également de grands bienfaits. Nous nous ne pouvons imaginer certains de ces bienfaits. En effet, selon Sahl ibn Mu’adh el Juhani (qu’Allah l’agrée), le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Les parents de celui qui lit le Coran et qui le met en pratique seront revêtus le Jour de la Résurrection d’une couronne dont la lumière sera plus éclatante que celle du soleil illuminant les maisons sur terre. Que pensez-vous alors de la personne elle-même ? » (Abu Dawud et Ahmed).

 

Allahou akbar ! Une récompense inimaginable pour ces parents incha Allah, qu’en est-il donc de la récompense des enfants ? Ainsi, des mérites incommensurables pour nos enfants mais également pour nous, découlent de cet apprentissage du Saint Coran, de sa valorisation, de l’amour qu’il faut lui porter et surtout de sa mise en pratique incha Allah.

 

Apprendre le Coran aux enfants en bas âge contient une sagesse comme cela est indiqué par al-Hâfiz As-Suyûti : « Apprendre le Coran aux enfants est l’un des fondements de l’Islam. Cela éclaire leur cœur avant qu’ils ne soient soumis aux tentations de ce monde et avant que le péché et l’égarement ne corrompent leurs âmes. »

 

L’investissement dans l’éducation religieuse de nos enfants, et particulièrement l’apprentissage du Saint Coran, fera d’eux de bons musulmans incha Allah. Et si Allah le veut, Il fera également d’eux des habitants du Paradis, en notre compagnie.

 

 

Qu’Allah nous facilite à nous, ainsi qu’à nos enfants l’apprentissage du Saint Coran. Qu’Il fasse de Sa Parole le printemps de nos cœurs et le guide de notre comportement.

 

 

source

Posté par Assya Hayati à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2017

Le comportement à avoir

Résultat de recherche d'images pour "coran"

 

 

L’imam An-Nawawi a dit que quand la personne. lit, elle doit le faire avec sincérité tout en respectant les limites du adab (comportement) avec le Coran et il doit se dire qu’Allah est en train de l’observer et qu’il se rappelle qu’il est en train d’invoquer Allah.

 

Quand le lecteur lit les versets sur la miséricorde qu’il remercie Allah pour cela et qu’il demande à Allah qu’il lui donne de cette miséricorde et quand il lit les versets sur le châtiment alors qu’il demande protection contre le châtiment et quand il lit les versets sur la glorification d’Allah alors qu’il Le glorifie et cela que ce soit en salat avec un imam ou tout seul ou que ce soit hors de la salat car cela est une sunnah du prophète (sala lahou aleyhi wa Salem) comme l’ont rapporté Boukhari et Muslim.

Il est préférable pour le lecteur du Coran de lire dans l’ordre du Coran (sourate al fatiha vers sourate an-nas). Si une personne a lu dans la 1ère raqaa la sourate an-nas qu’elle lise dans la 2ème raqaa le début d’al baqara car il y a une hikma dans cela sauf dans certains cas où dans la sunnah se trouve le contraire.

 

Il n’y a pas de mal dans le fait que les enfants apprennent le Coran de la fin vers le début. Il est interdit de lire la sourate en commençant de la fin vers le début, le mieux est de lire le Coran à partir du moushaf (le livre) car il y a 2 récompenses dans cela. Cela est mieux que de le lire de tête. On rapporte cela de certains des salafs, mais si la personne est mieux concentrée et médite mieux sur les versets en les lisant de tête, alors il devient meilleur qu’il le lise de tête.

 

Situations où il est déconseillé de lire le Coran :

· -dans la rouqou3
· -dans le soujoud
· -quand on est au toilette
· -quand la personne a sommeil
· -pendant al khotba s’il l’écoute
· -celui qui prie derrière l’imam quand ce dernier lit à haute voix mais ce n’est pas déconseillé pendant atawaf

Posté par Assya Hayati à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juin 2017

L'oubli

droit-oubli-cnil

 

 

Il fait partie de la nature humaine d’oublier, comme le poète arabe a dit :


"Il est seulement appelé l'homme (insan) à cause de son oubli (nasiyaan) et il est seulement appelé le cœur (Al-qalb) parce qu'il change si rapidement (yataqallib)."


Dans le passé il a été dit que le premier à oublier (awwal nasin) était le premier homme (awwal Al-nas), c’est à dire Adam (‘alayhi salam). L’oubli est quelque chose qui varie d’une personne à l’autre selon la nature de chaque individu; certains peuvent être plus distraits que d'autres. Certaines des choses qui peuvent aider à combattre l’oubli sont:




1. Se tenir loin du péché, parce que les mauvais effets des péchés aboutissent à une mauvaise mémoire et à l'incapacité de retenir la connaissance. L'obscurité du péché ne peut pas coexister avec la lumière de la connaissance. Les paroles suivantes ont été attribuées à Al-Shafi'i, qu’Allah lui fasse miséricorde :



« Je me suis plaint [à mon shaykh] Waki’ de ma mauvaise mémoire et il m'a enseigné de me tenir loin du péché.Il a dit que la connaissance d'Allah est une lumière et on ne donne pas la lumière d'Allah au pécheur. »



Al-Khatib a rapporté dans Al-Jami' (2/387) que Yahya ibn Yahya a dit : « un homme a demandé à Malik ibn Anas : " ô Abu ' Abd-Allah ! Y a-t-il quelque chose qui améliorera ma mémoire ? " Il a dit, ' si quelque chose peut l'améliorer, c’est de renoncer au péché. »



Quand une personne commet un péché, cela le submerge et cela mène à l'inquiétude et la douleur qui le tiennent occupé à penser à ce qu'il a fait. Cela engourdi ses sens et le distrait de beaucoup de choses avantageuses, y compris de la recherche de la science.

 




2. Evoquer fréquemment Allah, qu’Il soit glorifié, en faisant du dhikr, tasbih (subhanallah), tahmid (al-hamdu lillah), tahlil (la ilaha illallah) et takbir ('allahu akbar), etc. Allah dit (dans le sens du verset) : "…et invoque ton Seigneur quand tu oublies …" [Al-Kahf 18:24]

 




3. Ne pas trop manger, parce que trop manger amène la personne à trop dormir et à devenir paresseux et cela engourdi les sens, en plus de l'exposition au risque de maladies physiques. La plupart des maladies que nous voyons résultent de l'alimentation et de la boisson.


 

4. Certains des savants ont mentionné que certains produits alimentaires augmentent la mémoire, comme boire du miel, manger des raisins secs et mâcher certaines sortes de résine de gomme. 


L’imam Al-Zuhri a dit : « vous devriez manger du miel parce que c'est bon pour la mémoire. »

Il a aussi dit : « qui veut retenir les hadith doit manger des raisins secs. » (Dans Al-Jami' de Al-Khatib, 2/394).

Ibrahim ibn [nom omis] a dit : « Vous devriez mâcher la gomme de résine, parce qu'elle donne de l'énergie au cœur et débarrasse de la distraction." (Dans Al-Jami'  de Al-Khatib, 2/397).


Comme ils l’ont mentionné, une alimentation trop acide est une des causes de paresse et de faible mémoire.



5. Une autre chose qui peut aider la mémoire et réduire la distraction est la saignée (hijamah) au niveau de la nuque, comme cela est bien connu par expérience. (Pour plus d'information voir Al-Tibb Al-Nabawi de Ibn Al-Qayim). Et Allah est plus savant.

 

L’homme peut oublier certains versets puis s’en souvenir, ou quelqu’un peut les lui rappeler. Et il est meilleur qu’il dise : « on me les a fait oublier », d’après ce qui est rapporté du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) : « Qu’aucun d’entre vous ne dise j’ai oublié tel et tel verset, on lui a plutôt fait oublier. » (Muslim) C'est-à-dire que c’est le diable qui lui a fait oublier.

 

6. Limiter au maximum l'accès à internet. 

Le net regorge d'informations diverses et variées. Toutes ces stimulations saturent la mémoire à court terme, limitant la capacité d'apprentissage entre autre. Le fait de faire plusieurs taches en meme temps habitue notre cerveau à être sans arrêt déconcentré par un stimuli visuel ou sonore, et on quitte rapidement notre activité pour swicher à une autre, et ce sans arrêt. Cela modifie notre  façon de penser, de chercher les informations: on perd nos facultés de concentration, de mémoire à long terme et de lecture profonde.

Je ferai un article incha allah plus approfondi car les effets sont loin d'être anodins, d'autant plus sur des cerveaux en construction.

Posté par Assya Hayati à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


04 juin 2017

Fabriquer une mosquée pour poupée en papier maché

IMG_0265-e1405292423765-682x1024

 

 

Pour cette activité, vous aurez besoin:

- d'une boite en carton, de la taille de votre choix, elle constituera la structure de la mosquée

-d'eau, de sucre et de fécule de pomme de terre (pour fabriquer de la colle à papier safe pour les enfants)

-de papier journal

-de rouleau de papier 

-de décoration diverses

-de peinture

-de petits personnages en bois

 

IMG_0233-1024x682

IMG_0242-300x200       IMG_0248-300x200

 

 

 

C'est parti!

1. Découpez les fenetres et la porte sur la boîte. 

IMG_0120-300x200    IMG_0121-300x200

 

 

 

2. Déchirez de longues bandes de papier journal. Le résultat sera meilleur si vous déchirez plutot que découpez.

Fabriquez la colle: 

 *Mélangez 20cl d'eau avec 1 cuillère demi d'amidon de pomme de terre. 

 *Faire bouillir 20 autres cl d'eau avec 160g de sucre, puis baisser le feu.

 *Verser l'eau mélanger à la fécule à l'eau sucrée bouillie.

 *Remuer constamment, laisser le mélange se réchauffer mais pas bouillir! Puis attendez que le tout refroidisse.

 

3. Trempez les bandes de journal dans la colle ainsi constituée, puis étalez les bien sur la boite. Lissez-les au maximum sur la surface. Faites plusieurs couches, au minimum 3. Plus il y en aura, plus solide sera la mosquée.

IMG_0123-300x200

 

 

 

4. Construisez si vous le souhaitez un deuxième étage pour les soeurs (les piliers sont en rouleaux de papier, et le sol est ici composé d'une boite de chaussure découpée. Idem, renforcez le tout avec le papier maché.

IMG_0127-300x200

 

 

5. Pour le dôme, recouvrez un bol de papier plastique et posez les bandes de papier journal englués dessus. 

IMG_0125-300x200     IMG_01261-300x200    

 

6. Pour le minaret, découpez du carton et pliez le pour lui donner la forme adéquate et scotchez le tout. Vous pouvez rajouter une petite tour encore par dessus; puis recouvrez de papier maché.

IMG_0134-300x200          IMG_0176-e1405291954346-200x300 (1)

 

 

7. Attendez que le tout sèche. Selon la quantité de colle et de couches de papier que vous aurez mis, ça peut mettre jusqu'à deux jours!

 

8. Il est temps de peindre. Choisissez une belle couleur ;)

IMG_0181-e1405291691563-682x1024

 

 

8. Décorez! Ici, la soeur a découpé un tapis de prière pour faire le sol de la mosquée. Elle a imprimé des images d'étagères/bibliothèques et les a collées sur les murs. Elle a fabriqué un petit minbar et une place pour le woudou en papier maché. Elle a imprimé des photos de mosaiques et carreaux de façade de la mosquée Hassan II pour décorer le minaret, décoré les murs de petites pierres et miroirs. L'escalier est en rouleau de papier découpé, les marches sont en bout de carton. La soeur a trouvé une mini lampe et l'a suspendue pour faire un joli lustre. Enfin, elle a peint des petits bonhommes en bois pour faire de petits muslimin. Masha Allah!

IMG_0252-e1405291616908-682x1024 - Copie IMG_02471-1024x682 - Copie 

IMG_02561-1024x682 IMG_02641-e1405291560894-682x1024

 

 

Après, laissez s'exprimer votre imagination (et celle de vos enfants) ! ;)

 

IMG_0269-1024x682 (1)

 

 

 

 

 

source

 

Posté par Assya Hayati à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

Des lanternes marocaines à fabriquer

 

01ccd0e22e8d676f1611849f1fa4e28b34c9414dd7-1024x683

 

Pour fabriquer ces petites lanternes, téléchargez et imprimez le patron ici.

Puis découpez dans du papier cartonné les contours du modèle choisi, puis l'intérieur (les "vitres" de la lanterne). Découpez une deuxième fois, seulement les contours cette fois ci, dans du papier de soie.

Il ne vous reste plus qu'à coller les deux parties l'une sur l'autre, et assembler le tout!

 

Utilisez plutot une petite led qu'une bougie à l'intérieur, pour éviter tout risque d'enflammement !

 

018cf103172fbc862e572f2b17132dac5f9b906b32-1024x683

 

 

 

source

25 avril 2017

coloriage-adulte-femme-voile

Posté par Assya Hayati à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2017

Cours de tawhid

ob_c15b2e_ere


Cliquez ici!

Posté par Assya Hayati à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

19 avril 2017

Piñata mouton

pinata-en-forme-de-mouton-diy

 

 

 

Salam aleykoum! Voici les instructions en image ;) :

 

 

 

faire-pinata-mouton-760x377

pinata-mouton-eid-sheep-760x548pinata-mouton-760x556

 

 

 

 

source

Posté par Assya Hayati à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,