02 février 2016

Un porte hijab/qamis de prière

P1080566

 

Pour cela il vous faudra: un papier cartonné très épais,un porte manteau,de la peinture ,un cutter,du Scotch double face.

Voici comment vous allez pouvoir procéder,incha’Allah:

*prenez le carton épais et avec le porte manteau tracez  une marge pour pouvoir  coller ce dernier , par la suite

 

P1080519

 

 

*dans la partie la plus large ,au dessus de la marge ,votre enfant réalisera une illustration de son choix sur le thème de l’islam ,de la prière…

 

P1080522

P1080523

 

 

A la maison,on a choisi un paysage avec une mosquée et mes deux filles:

*il ne reste plus qu’à coller le porte manteau sur la marge du bas( à l’aide du scotch double face) et voilà le résultat:

 

P1080559

 

 

Nous l’avons fixé à la porte de leur coin prière  et mes filles y ont accroché leurs petits hijabs (voiles).

 

 

 

 

source

Posté par Assya Hayati à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


24 août 2015

1

02 août 2015

Ma méthode personnelle pour une première approche

105537761

 

 

Cet apprentissage peut démarrer dès 3 ans, de plus lui apprendre avant l'alphabet français lui permettra d'être plus à l'aise et évitera une grande confusion. Le tout est de le rendre ludique et amusant, j'essaierai donc de vous proposer plusieurs façons de le faire.

Tout d'abord, proposez-lui en le mettant en valeur : "tu veux apprendre à lire comme un grand? tu veux lire tout seul ce que Allah a dit?" et autres formules de ce genre. Apprenez une, voir deux lettres a la fois maximum, sauf si votre petit coeur vous en redemande bien sur! Il ne faudrait pas le/la lasser. A un rythme d'une lettre tous les 2 ou 3 jours, cela me semble parfait, le ou les jours de pause profitez en pour faire de petites activités (que je vous proposerai inchallah) afin de bien tout assimiler.

Je pense qu'il est préférable d'apprendre tout d'abord les voyelles longues, alif, wa et ya : elles sont simples et très différentes.

A la première consonne apprise, apprenez-lui en un jour, a la place d'une lettre, les voyelles courtes kasra, fatha et damma.

Commencez par lui présenter la lettre, montrez lui écrite en très gros ou imprimé sur une feuille, prononcez bien clairement le son associé et dites lui un nom qui la contient en première lettre (par exemple la lettre ba, al-baab). Faites lui prononcer et répéter le son (uniquement! et non pas son nom) de la lettre : cela suffit amplement pour le moment, lui apprendre le nom de la lettre finira par l'embrouiller (pourquoi une lettre alif se prononcerait aa? pourquoi la lettre jim se prononcerait ja lorsquelle est suivie d'un alif?).

Lorsque vous lui apprenez une lettre et qu'il l'a bien assimilé, faites la lui prononcer avec les voyelles courtes.

Par exemple, vient le jour d'apprendre la lettre ba : montrez lui sur une grande feuille, la lettre écrite en gros, et à l'arrière ou à coté la lettre accompagnée d'un kasra, damma et fatha. Pointez la lettre seule avec votre doigt et prononcez le son "B'" en insistant bien. Si vous êtes arabophone, cela sera facilité car il associera cette langue à cette écriture. Prononcez donc ce son avec un exemple ("tu vois cette lettre elle se prononce b' comme bounia ou baab"), bon si vous êtes français dites lui des mots comme bassine ou baignoire, et débrouillez vous comme vous pouvez pour les lettres comme ayn ou qaf ^^ (ce qui est mon cas, j'ai un vrau blocage avec ce "ayn"). Donc prononcez en pointant cette lettre et montrez le ba avec fatha et dites ba, avec kasra bi et damma bou, et continuez de même avec d'autres jour après jour.

Lorsque l'alphabet est connu, il est temps d'enseigner leurs différentes formes! En début, milieu et fin de phrase. Commencez avec la meme lettre accompagnée de voyelles courtes (par exemple une suite de 3 ba accrochés avec le premier qui contient kasra le deuxieme damma et le troisieme fatha ce qui donne bibouba et procédez ainsi avec chaque lettre.

Quand enfin les différentes formes de lettre sont apprises, apprenez les signes spéciaux comme cet espèce de w (je ne connais pas son nom) qu'on place au dessus des lettres pour la doubler comme par exemple حمّام (hammam) ou encore le ta-marboutah ة ou les voyelles courtes doublées qui donnent oune, ane, ine, et ainsi de suite pour toutes les petites nuances de la langue arabe

Posté par Assya Hayati à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

31 juillet 2015

La mort de la fille du prophète

un-bebe-girafe-appele-girafon-nous-regarde-avec-des-yeux-tendres_110936_w460

 

D’après Ibn ‘Abbas :  » L’Envoyé de Dieu sws prit sa fille mourante, la porta sur son flanc, et la mit devant lui, puis elle mourut devant lui. Oum Ayman poussa un cri. Le Prophète sws dit : Est-ce que tu pleures ainsi devant le Messager de Dieu ?
-Ne te vois-je pas pleurer toi-même, dit-elle ?
-Il ne s’agit pas de pleurs, mais de miséricorde. Tout va bien pour le croyant, quelle que soit la situation. Lors de sa mort, son âme est extraite entre ses flancs alors qu’il loue Dieu, Puissant et Majestueux.  »
Anas ben Mâlik a dit :  » Nous assistâmes à l’enterrement d’une fille de l’Envoyé de Dieu sws et celui-ci était assis au bord de la tombe. Je vis ses yeux en larmes.

Posté par Assya Hayati à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Celui qui éduque 3 filles ira au paradis

un-bebe-girafe-appele-girafon-nous-regarde-avec-des-yeux-tendres_110936_w460

 

Djaber a rapporté que le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, a dit: « Celui qui a trois filles et qui se montre miséricordieux envers elles tout en leur offrant hébergement, nourriture et vêtement, gagnera sans aucun doute le Paradis. »
Un homme dit : « Ô Messager d’Allah, et celui qui en a deux ? »
« Et celui qui en a deux [aura aussi la même récompense] », répondit le Prophète, . [Rapporté par Ahmad et par Al-Boukhari dans son livre Al-Adab Al-Moufrad]

Posté par Assya Hayati à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,