14 juin 2017

Les révisions

Résultat de recherche d'images pour "revision coran"



Il est rapporté dans le Sahih Boukhari que le Messager d'ALLAH Sallallahou 'Alayhi wa salam - a dit :
« Vous devez, alors, le réciter fréquemment, parce que le Coran échappe des coeurs des hommes plus rapidement que le font les chameaux (quand ils sont relâchés). » 

 

 

 

 

Retenir le Qurʾān se fait sur une période de 25 jours; à l’issue de ces 25 jours, il vous suffira de revoir la partie mémorisée une fois par mois. C'est le temps que prends le cerveau pour transférer une info dans la mémoire à long terme. Quelque soit la quantité de Qur’an que vous avez mémorisée, efforcez-vous de la relire quotidiennement durant cette période. Par relire, revoir seul les passages appris en vous assurant de ne faire aucune faute.

Si pour une raison vous n’avez pas pu revoir votre « nouvelle mémorisation » un jour donné, alors ne mémorisez pas de nouveaux versets ce jour là.

Vous ne ferez que rajouter de l’eau dans un verre fissuré. Et chaque jour que vous passez sans revoir la « nouvelle mémorisation », vous ne faites que fissurer davantage le verre jusqu’à ce que vous finissiez par oublier tout ce que vous avez appris.

Si vous ne revoyez pas une page mémorisée pendant sept jours consécutifs, revenez à l’étape « nouvelle leçon » et mémorisez à nouveau la page.

 

A l'échéance de ces 25 jours:

  1. Comptez le nombre de pages ou de parties (ajza, sg. juz) du Coran que vous avez déjà mémorisées.
  2. Déterminez une quantité spécifique des parties que vous avez mémorisées et que vous lirez tous les jours
    o Par exemple, si vous avez mémorisé la moitié de juz `amma (le 30e chapitre du Coran), lisez 2 pages de ce juz chaque jour. Tous les 5 jours, recommencez à nouveau à partir des deux premières pages.
    o Si vous avez mémorisé plus de pages, comme 3 juz, alors assurez-vous de commencer à lire la moitié d’un juz par jour (10 pages).
  3. Si vous maintenez votre lecture quotidienne (wird) vous réviserez tout ce que vous avez mémorisé en une semaine. Progressivement, vous réaliserez que votre mémorisation de ces chapitres se fortifie et reste frais dans la mémoire. Ainsi vous verrez que vous serez capable de vous souvenir plus facilement et plus rapidement d’un ayah (verset) d’une surah (chapitre).
  4. Rajoutez plus de pages au fur et à mesure de la mémorisation. Par exemple, une fois que vous avez fini de mémoriser tout le juz `amma, commencez à lire 4 pages de ce juz par jour. Tous les 5 jours, vous aurez fini de lire juz `amma, puis recommencez la lecture.
  5. Si vous avez mémorisé 3 juz et que vous avez fini de mémorisé 1 juz de plus, soit mémorisé 4 juz en tout, augmentez le nombre initial de 10 pages à lire par jour à 13 pages. Quand vous aurez terminé de mémoriser votre 5e juz, commencez à lire 16 pages par jour. Quand vous aurez mémorisé 6 juz, lisez 1 juz par jour. Au bout de 18 juz mémorisés, lisez 3 juz par jour. Arrivé à 24, lisez 4. Vous verrez qu’au fur et à mesure cela deviendra plus facile de lire autant de juz par jour. C’est juste une question d’entrainement.

 

 

Lors de l'apprentissage, récitez vos nouvelles sourates pendant les salat, et relisez les TOUJOURS juste avant de dormir, de façon à ce que ca soit la derniere chose que vous faisiez. Le cerveau l'intègrera en priorité incha Allah, je procède ainsi depuis toujours pour apprendre. Soubhan'Allah, même quand j'ai du mal à retenir une sourate entière, je la relis plusieurs fois avant de dormir (dans un mushaf de préference) et je la connais par coeur le matin suivant.

 

 Pour les enfants, vous pouvez écrire sur de petits morceaux de papier les titres des sourates qu'ils ont apprises, ou bien certaines parties du Coran délimitées (parce qu'entre réciter sourate an Nas et sourate al Baqara il y a une légère différence ^^), placer le tout dans un bocal et tirer au sort le soir la partie à réciter. 

 

Apprendre le Qur’an nécessite de faire des efforts à vie.

La révision est plus importante que la mémorisation.

Si vous sentez que vous ne maitrisez pas certains passages, révisez ces passages en priorité plutôt que de mémoriser de nouveaux passages.

 

 

source

source

Posté par Assya Hayati à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,


12 juin 2017

A quel âge apprendre le Coran aux enfants?

Résultat de recherche d'images pour "enfant islam"

 

La question que se posent souvent les parents est : "Quand débuter l'apprentissage du coran à mon enfant?".

Nous avons toujours tendance à les considérer comme "trop petits" pour retenir de si longues récitations, pour saisir le sens des magnifiques versets d'Allah.

 

Mais le fait est que les enfants possèdent un coeur pur, et un cerveau encore vierge, telle une page blanche que l'ont rempli. Il n'y a pas de temps à attendre pour y graver la meilleure des paroles sur cette Terre : celle d'Allah azza wa jal. Cela protègera le coeur de votre enfant de la turpitude et l'éloignera d'autant plus des péchés incha Allah.

De plus, ils ont cette facilité d'apprendre instinctivement, bien plus rapidement que nous autres adultes qui devont fournir un effort plus important. Cette faculté est la plus importante en dessous de 7 ans : l'âge où ils découvrent le monde, où le cerveau enregistre le plus de choses. 

Voyez donc qu'il est important de débuter l'apprentissage au plus tôt, pour faciliter à l'enfant lui même.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "enfant islam"

 

 

J'ai commencé à imprégner ma fille du Coran dès sa naissance.

Au lieu de lui réciter une berceuse, pourquoi ne pas choisir un récitateur de Coran que vous aimez (pour ma part al Afasy) et s'inspirer de son tajwid pour endormir votre enfant? Modifiez simplement un petit peu la vitesse de récitation et votre bébé s'apaisera incha allah devant la grandeur des mots divins.

Quand l'enfant commence à avoir des rituels, des repères (heures fixes de coucher), prenez l'habitude de lui réciter une à 3 sourates avant de dormir, toujours sur un ton calme, lent et mélodieux, en articulant bien chaque mot. Bien qu'il ne parle pas encore, soyez sûr que par la répétition, il connaitra très vite les versets par coeur!

Quand il se met à parler, vers 2 ans ou 2 ans et demi, faites le participer à ce rituel. Prononcez syllabe par syllabe la sourate et demandez à mini-vous de répéter. Cela donnerait : "al Hamdou" (à toi!) "LiLlahi" (à toi!) "Rabbi" (à toi!) "l3alamiiiiiin" (à toi!) etc... Puis, avant de quitter la pièce, faites lui prononcer sa première dou3a, elle rentre facilement car elle est courte et amusante à prononcer (d'après ma fille ^^) : Bismika-Allahoumma-Amoutou-wa-Ahya.

 

Ensuite, prenez l'habitude de réciter souvent le Coran pendant vos activités, en cuisinant, dans la voiture, pendant un jeu... Choisissez les mêmes sourates jusqu'à ce que l'enfant les retienne bien, et passez aux suivantes.

 

Cela constitue des façons ludiques, amusantes pour les bébés d'apprendre le Coran. Je vous assure qu'à deux ans et demi votre enfant sera déjà capable de connaitre plusieurs sourates complètes (la prononciation sera bien sûr à corriger avec le temps incha Allah).

Par la suite, vous pourrez vous inspirer de diverses méthodes plus techniques pour apprendre aux plus grands. 

Mais voyez donc, il n'y a pas d'âge à atteindre pour commencer à apprendre. Au contraire, le plus tôt sera le mieux, wAllahi.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "enfant islam"

 

 

A titre d'information:

L’imam ash-Shafi’i  a appris le Coran en entier à l’âge de sept ans.

Soufian Ibn ‘Ouyayna a dit : « J’ai appris le Coran alors que j’avais quatre ans, et le hadith alors que j’en avais sept ». 

 

Vous pouvez vous rendre dans la rubrique: "Vidéos > Enfants exemplaires" pour vous motiver masha Allah.

 

Qu'Allah vous facilite dans cette voie

 

Posté par Assya Hayati à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

06 juin 2017

L'oubli

droit-oubli-cnil

 

 

Il fait partie de la nature humaine d’oublier, comme le poète arabe a dit :


"Il est seulement appelé l'homme (insan) à cause de son oubli (nasiyaan) et il est seulement appelé le cœur (Al-qalb) parce qu'il change si rapidement (yataqallib)."


Dans le passé il a été dit que le premier à oublier (awwal nasin) était le premier homme (awwal Al-nas), c’est à dire Adam (‘alayhi salam). L’oubli est quelque chose qui varie d’une personne à l’autre selon la nature de chaque individu; certains peuvent être plus distraits que d'autres. Certaines des choses qui peuvent aider à combattre l’oubli sont:




1. Se tenir loin du péché, parce que les mauvais effets des péchés aboutissent à une mauvaise mémoire et à l'incapacité de retenir la connaissance. L'obscurité du péché ne peut pas coexister avec la lumière de la connaissance. Les paroles suivantes ont été attribuées à Al-Shafi'i, qu’Allah lui fasse miséricorde :



« Je me suis plaint [à mon shaykh] Waki’ de ma mauvaise mémoire et il m'a enseigné de me tenir loin du péché.Il a dit que la connaissance d'Allah est une lumière et on ne donne pas la lumière d'Allah au pécheur. »



Al-Khatib a rapporté dans Al-Jami' (2/387) que Yahya ibn Yahya a dit : « un homme a demandé à Malik ibn Anas : " ô Abu ' Abd-Allah ! Y a-t-il quelque chose qui améliorera ma mémoire ? " Il a dit, ' si quelque chose peut l'améliorer, c’est de renoncer au péché. »



Quand une personne commet un péché, cela le submerge et cela mène à l'inquiétude et la douleur qui le tiennent occupé à penser à ce qu'il a fait. Cela engourdi ses sens et le distrait de beaucoup de choses avantageuses, y compris de la recherche de la science.

 




2. Evoquer fréquemment Allah, qu’Il soit glorifié, en faisant du dhikr, tasbih (subhanallah), tahmid (al-hamdu lillah), tahlil (la ilaha illallah) et takbir ('allahu akbar), etc. Allah dit (dans le sens du verset) : "…et invoque ton Seigneur quand tu oublies …" [Al-Kahf 18:24]

 




3. Ne pas trop manger, parce que trop manger amène la personne à trop dormir et à devenir paresseux et cela engourdi les sens, en plus de l'exposition au risque de maladies physiques. La plupart des maladies que nous voyons résultent de l'alimentation et de la boisson.


 

4. Certains des savants ont mentionné que certains produits alimentaires augmentent la mémoire, comme boire du miel, manger des raisins secs et mâcher certaines sortes de résine de gomme. 


L’imam Al-Zuhri a dit : « vous devriez manger du miel parce que c'est bon pour la mémoire. »

Il a aussi dit : « qui veut retenir les hadith doit manger des raisins secs. » (Dans Al-Jami' de Al-Khatib, 2/394).

Ibrahim ibn [nom omis] a dit : « Vous devriez mâcher la gomme de résine, parce qu'elle donne de l'énergie au cœur et débarrasse de la distraction." (Dans Al-Jami'  de Al-Khatib, 2/397).


Comme ils l’ont mentionné, une alimentation trop acide est une des causes de paresse et de faible mémoire.



5. Une autre chose qui peut aider la mémoire et réduire la distraction est la saignée (hijamah) au niveau de la nuque, comme cela est bien connu par expérience. (Pour plus d'information voir Al-Tibb Al-Nabawi de Ibn Al-Qayim). Et Allah est plus savant.

 

L’homme peut oublier certains versets puis s’en souvenir, ou quelqu’un peut les lui rappeler. Et il est meilleur qu’il dise : « on me les a fait oublier », d’après ce qui est rapporté du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) : « Qu’aucun d’entre vous ne dise j’ai oublié tel et tel verset, on lui a plutôt fait oublier. » (Muslim) C'est-à-dire que c’est le diable qui lui a fait oublier.

 

6. Limiter au maximum l'accès à internet. 

Le net regorge d'informations diverses et variées. Toutes ces stimulations saturent la mémoire à court terme, limitant la capacité d'apprentissage entre autre. Le fait de faire plusieurs taches en meme temps habitue notre cerveau à être sans arrêt déconcentré par un stimuli visuel ou sonore, et on quitte rapidement notre activité pour swicher à une autre, et ce sans arrêt. Cela modifie notre  façon de penser, de chercher les informations: on perd nos facultés de concentration, de mémoire à long terme et de lecture profonde.

Je ferai un article incha allah plus approfondi car les effets sont loin d'être anodins, d'autant plus sur des cerveaux en construction.

Posté par Assya Hayati à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

30 novembre 2015

Les meilleures histoires

(Cheikh Nabil Al Awadi)

Posté par Assya Hayati à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

Sourate Al Kahf

 

Posté par Assya Hayati à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,


Le porc

 

Posté par Assya Hayati à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

Les Trous Noirs

 

Posté par Assya Hayati à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,